Open space: limites du système

Les joies de l’open space… pas si sûr.
« L’open space, pour ceux qui ne connaissent pas, est un concept qui permet de regrouper un maximum de personnes dans un espace ouvert, c’est-à-dire dépourvu de cloisons à l’exception bien sûr des 4 murs extèrieurs!
Vous vous dites : mais c’est merveilleux ! Les employés côtoient les chefs, les secrétaires (ou assistantes) s’entraident, l’information circule à la vitesse grand V, on pourrait même se soulager de l’utilisation de nos E-mails tant chronophages.

Vous pourriez poursuivre en imaginant les fantastiques possibilités qu’offrent ces espaces ouverts en matière d’échange de points de vue, une gigantesque « place publique » propice aux initiatives, à l’émulsion et à l’évolution de carrière !

Et que dire de la popularité que l’on pourrait acquérir d’un seul coup par des interventions brillantes et des diatribes hilarantes !

Et bien, je vous rassure, on est loin du compte !

Tout d’abord les classes demeurent séparées, le clivage persiste. Le prolétariat (désolé…) est toujours séparé de sa hiérarchie directe par 4 cloisons et une porte (sauf erreur architecturale).
De plus, l’Open Space développe de nouvelles capacités d’adaptation pour ceux qui y évoluent. Ainsi pour poursuivre les critiques du lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi… euh non pas le vendredi, le week-end n’attend pas, les individus déploient un éventail d’astuces qui consistent à jouer sur les fluctuations du volume sonore ambiants et la pratique du langage des signes. Astucieux et pour le coup on peut se vanter d’avoir créé de nouvelles voies de communication.

Les mesquineries continuent donc. La jalousie, l’hypocrisie, l’art de paraître, le mensonge, l’espionnage (facilité) voilà les pôles développés.

Ces open spaces, selon la même logique, ont poussé les autochtones vers de nouveaux lieux autrefois déserts pour fomenter à loisir : les ascenseurs, les WC, les coins fumeur en fait tous les Closed Space !!!!

Bravo. « 

Vous l’aurez compris, ce texte quelque peu ironique a pour ambition de faire réfléchir sur cette notion d’Open Space.

Nous allons, dans le prochain billet, aborder les règles de conduite incontournables pour que l’expérience soit une parfaite réussite…pour tous!
Restez Zen en open space, cliquez ici.

2 réflexions au sujet de « Open space: limites du système »


  1. Et surtout, c'est insupportable!! Tout simplement! D'autant plus quand certains responsables ont un bureau isolé, ça renforce le sentiment d'être une ressource gérée en tant que telle …


  2. Je suis d'accord avec toi. L'open space est perçu comme une vaste fumisterie dans la mesure où le fermier est toujours isolé de son bétail…pour rebondir sur l'actualité du salon de l'agriculture et rester ironique.
    Mais j'ai connu des open spaces très conviviaux. Tout le monde était traité de la même manière (hierarchie comprise). Il en ressort une excellente émulation.
    En fait, pas de secret, c'est la mentalité des dirigeants et des managers qui contribuent à la réussite de ce mode de fonctionnement.
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.