On ne nait pas leader, on le devient

Jeffrey Robert Sternberg est président de l’American Psychological Association.
Il est également diplômé summa cum laude de Yale(où il enseigne) et a décroché son doctorat à Stanford .
Il a mis au point un modèle (WICS) reposant sur sa « théorie triarchique » pour aborder la notion de « leadership ». Et du leadership au management, il n’y a qu’un pas que je m’empresse de franchir:

Le modèle WICS est un acronyme pourWisdom

Intelligence
Créativity
Synthetised
En gros, le leadership idéal serait une synthèse de ces 3 éléments.
En partant de ce principe, 2 thèmes sont particulièrement importants : les compétences et l’attitude.
La manière dont vous abordez les problèmes et votre attitude vis-à-vis d’eux sont aussi essentielles que la capacité à les résoudre.
Lorsque vous occupez un poste de leader en entreprise ou dans la vie (chef de famille) , vous avez besoin d’idées. Vous devez donc être créatif et avoir l’attitude adéquate pour mener à bien ces idées mais il vous faut d’abord décider s’il s’agit réellement de bonnes idées.
Le modèle WICS dans toute sa splendeur.
Car il faut être sage pour faire abstraction de certains courants de pensées ou de critiques acerbes. Car les idées, aussi brillantes soient-elles, peuvent effrayer le commun des mortels ancré dans une routine sécurisante. Il est donc souvent nécessaire de défier les foules pour imposer votre vision.C’est la clé pour devenir un leader d’exception.
Donc on résume :
On ne nait pas leader on le devient en combinant l’art et la manière.
L’art de pondre des idées, de les défendre, de montrer suffisamment de sagesse et d’intelligence pour les vendre et les développer contre vents et marées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *