Tutoriel : comment être plus heureux au travail selon la psychologie positive ?

 

Avant de me lancer comme entrepreneur, j’ai occupé pendant plus d’une dizaine d’années plusieurs postes dans la grande distribution. Ce parcours m’a permis de prouver qu’il était possible de :

1) adapter son poste à soi

2) modifier notre manière de faire pour utiliser nos forces/talents.

 

Oui, c’est possible et même recommandé. Surtout si votre travail ne vous satisfait pas en l’état.

Intéressons-nous à ce que nous préconise l’un des créateurs de la psychologie positive à propos du deuxième point :

Modifier notre manière de faire pour utiliser nos forces/talents selon Martin Seligman.

vivre de la psychologie positive

« Réajustez votre travail pour utiliser chaque jour vos forces et vos vertus non seulement rend le travail plus agréable, mais transforme en vocation une tâche de routine ou une carrière qui piétine. Une vocation est la forme la plus satisfaisante de travail parce que, en tant que gratification, elle est accomplie pour elle-même plutôt que pour les avantages matériels qu’elle procure. Je prédis que l’état de flux résultant du travail dépassera bientôt la récompense matérielle comme principale motivation au travail. »

 

Ce que veut dire Martin Seligman est qu’un travail satisfaisant est un travail où on est dans un état de flux presque permanent. C’est-à-dire que nous n’avons pas conscience que le temps s’écoule. Il est 100% gratifiant. L’unique manière de parvenir à ce flux est de s’appuyer sur nos forces.

 

Concrètement, comment procéder ?

Voici un tutoriel :

 

1) Commencez par déterminer vos forces et vos vertus en passant ce test.

2) Construisez le « tableau d’optimisation du flux » : Prenez une feuille et dressez les caractéristiques de votre travail sous forme d’une liste de tâches que vous accomplissez chaque jour, semaine, mois. Horizontalement, placez vos 5 principales forces. Pour chaque tâche, cochez la ou les force(s) utilisées.

3) Imaginez comment adapter les tâches qui ne s’appuient sur aucune de vos forces afin qu’elles s’y appuient. Notez tout cela dans votre tableau.

4) Mettez en place des actions précises pour tester cette nouvelle configuration. De quoi avez-vous besoin ? Quand commencez-vous ? Qui avertir ?

5) Visez un score de correspondance élevé : Au plus les tâches que vous réalisez souvent reposent sur l’utilisation de vos forces, au mieux vous vous porterez et serez efficace. Soyez donc ambitieux en ciblant plus de 90% de matching.

6) Si vous ne parvenez pas à adapter vos tâches, changez de job en réalisant la même analyse avant de vous rendre aux entretiens. Mieux vaut commencer sur des bases saines. 🙂

 

Ce « tableau d’optimisation du flux » et les actions qui en découleront vous permettront de vous sentir mieux dans votre peau. De plus, vous serez bien plus performant et créatif. Faites-le régulièrement. Et pas forcément dans le domaine professionnel…

 

Source : « Vivre la psychologie positive » de Martin Seligman disponible sur Amazon.fr, fnac.com et priceminister.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *