Êtes-vous dépendant au travail ? Passez ce test pour vérifier votre degré d’addiction (échelle de Bergen)

Des chercheurs de l’université de Bergen, dirigés par la psychologue Cecilie Schou Andreassen, ont mis au point “l’échelle de Bergen”, qui permet de mesurer le degré de dépendance d’un individu au travail.

Un excellent moyen de savoir s’il est temps de lever le pied.

source

man-311326

Pour chacune des questions suivantes, indiquez leur fréquence:

1 : Jamais
2 : Rarement
3 : Parfois
4 : Souvent
5 : Toujours

  1. Vous réfléchissez à la manière dont vous pourriez libérer plus de temps pour travailler 
  2. Vous passez plus de temps à travailler que prévu initialement
  3. Vous travaillez afin de réduire des sentiments de culpabilité, d’anxiété, d’impuissance ou de dépression
  4. Des personnes vous ont suggéré de travailler moins sans que vous les écoutiez
  5. Vous devenez stressé(e) si vous ne pouvez pas travailler
  6. Vous dépriorisez les hobbies, les loisirs, ou l’exercice physique à cause de votre travail.
  7. Vous travaillez tellement que votre santé se dégrade
Une notation de 4 ou 5 à 4 items ou plus indique une dépendance au travail.

Conseils 

Une bonne manière de prendre conscience de votre état est de vous poser pour vous recentrer au calme afin de vous interroger en toute sincérité :

  • Répondre à la question : suis-je heureux au travail ? A combien évaluez-vous votre degré de satisfaction ? Ecrivez tout ce qui vous passe par la tête à ce sujet.
  • Ranger dans 2 colonnes les points positifs et négatifs de votre poste actuel. Pouvez-vous éviter, déléguer ou transformer les points négatifs ?
  • Répondre à la question : suis-je satisfait de ma vie en dehors du travail ?
  • Ranger là-aussi dans 2 colonnes les points positifs et négatifs de votre vie. Pouvez-vous investir plus de temps dans les points positifs ? Ecrivez des idées pour améliorer les points négatifs.
  • Prendre conscience de ce qui est essentiel à votre bien-être, concentrer vos efforts pour le développer et lâcher-prise progressivement sur le reste.
  • Apprendre à dire non : voir cet article.
  • Décrire votre « job de rêve » sur une feuille. Mesurer la distance entre ce job et celui que vous avez. Ne pouvez-vous pas créer votre job de rêve ? A quoi ressemblerait-il ? Adapter votre travail actuel est-il possible ?
  • Lister les formations que vous aimeriez suivre et en faire un projet personnel.
  • Rédiger un CV que vous garderez toujours sur vous. Cet exercice vous permettra de faire un bilan de votre expérience, de retrouver confiance en vous et d’entrevoir ce que vous pourriez faire dans un avenir proche.
  • Poser des questions autour de vous, multiplier les échanges en intégrant des réseaux de salariés ou d’entrepreneurs ? S’entourer de personnes bienveillantes prêtes à vous écouter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *