Et si l’impatience n’était pas un défaut mais une force ?

Et si l’impatience n’était pas un défaut mais plutôt une force ?

C’est ce que nous explique Isabelle Filliozat dans cette vidéo : « l’impatience est un moteur », elle nous permet notamment de passer à l’action de manière créative, trouver des solutions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *