Manager en confiance pour plus d’autonomie, de responsabilisation et d’efficacité en entreprise

Plutôt que d’exposer une nouvelle théorie sur le Management (déjà si nombreuses), Frédéric de Belloy propose une forme de No-management qui consiste à faire confiance au groupe d’individus (en tant qu’entité propre) et aux individus qui le composent. Pour peu que le projet soit clair (par exemple, la satisfaction du client par la qualité du service apporté), pour peu que chacun puisse faire progresser son propre talent, ses propres compétences sur cet objectif, alors chacun s’attachera à trouver sa place dans le groupe. Le no-management consiste à laisser le groupe, dans l’autonomie, trouver ses propres équilibres, le débarrasser de toute la mécanique parasite qui l’empêcherait de se consacrer au développement de son expertise qui construit sa reconnaissance par le client et aussi par ses pairs. Le groupe doit se forger dans la liberté pour définir par lui-même ses propres règles, celles du bien vivre ensemble dans l’efficacité. Et surtout pour le bonheur de chacun, qui doit trouver du plaisir à se lever le matin pour venir travailler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *